Titre de la section

Avec le soutien de la ville de Montrouge et du salon de Montrouge.

Commissariat

Julien Fronsacq, commissaire d'exposition, Palais de Tokyo


Après « Des présents inachevés », première salve de Modules hors-les-murs, présentés dans le nouveau bâtiment d’Euronews à l’occasion du vernissage de la 12e Biennale de Lyon, le Palais de Tokyo investit le musée des Tissus et le musée des Arts décoratifs de Lyon pour y présenter les lauréats du 58e Salon de Montrouge : Justine Pluvinage, Nøne Futbol Club, Pierre Seinturier.


Le programme des Modules - Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent est devenu en quelques années un incontournable outil d’expérimentation, véritable laboratoire de la création qui reflète le dynamisme et la vitalité de la scène artistique. Pour en augmenter le rayonnement à l’occasion de grandes manifestations internationales, le Palais de Tokyo fait voyager les Modules et présente, dans le cadre de la Biennale de Lyon, les œuvres de trois jeunes artistes dans un lieu inédit.


Justine Pluvinage, Nøne Futbol Club, Pierre Seinturier, lauréats du 58e Salon de Montrouge, investissent le musée des Tissus et le musée des Arts décoratifs. Fondés en 1856 dans la lignée de la première Exposition universelle, à la demande des industriels lyonnais, et gérés depuis lors par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, le musée des Tissus et le musée des Arts décoratifs sont les premiers musées d’art appliqué à l’industrie créés en France. Leur mission, depuis l’origine, est de renouveler la création contemporaine par les meilleurs exemples du passé. Le Salon de Montrouge, organisé et financé par la Ville de Montrouge, propose chaque année environ 80 artistes émergents. Chaque artiste sélectionné présente lors du Salon un ensemble d’oeuvres permettant aux visiteurs d’appréhender le mieux possible son travail artistique. Pour la 5e année consécutive, les lauréats du Salon bénéficient d’une exposition dans le cadre des Modules - Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent du Palais de Tokyo.


Nøne Futbol Club

Le duo d’artistes Nøne Futbol Club crée depuis 2009 un ensemble d’oeuvres foncièrement ludiques à travers une série de processus : détournement, substitution, jeu de mots. Les particularités du langage (synonymie, homonymie) deviennent un jeu conceptuel que les artistes s’approprient et par lesquels ils mettent en jeu certains motifs de la culture populaire. Accrocher des casseroles et un panneau « Just married » à l’arrière d’un bus de ville, retourner chaque pièce de carrosserie d’une voiture de police, bricoler une sensation de vitesse supersonique, etc. À Lyon, les artistes investissent la cour du musée des Arts décoratifs avec Work n°065 : Choplifting, une grande structure habituellement utilisée pour les panneaux d’affichage temporaire. Dans cette œuvre à mi-chemin entre la sculpture et l’image, la tension à laquelle est soumise la bâche publicitaire semble paradoxale, excessive et redondante. Nøne Futbol Club travaille et s’entraîne depuis 2009.


Justine Pluvinage

Virile, 2013. Justine Pluvinage a réalisé de nombreux films en adoptant apparemment le format documentaire. Du mariage de sa cousine aux difficultés qu’un couple rencontre après un grave accident, voyeurisme et étrange se mêlent. En 2012, elle réalise avec Anaïs Delmoitiez, une série de films intitulée Mirifique. Plans fixes sur des scènes ordinaires ou incongrues, les séquences, courtes, apparaissent comme autant de fragments de réalité, montrés sous la forme de boucles de quelques minutes ou quelques secondes. Ses vidéos ne proposent pourtant pas un récit : les plans sont montrés tels quels, sans montage. Le point de vue oscille entre effet de réel et onirisme, entre tranche de temps observé et narration. Pour la Biennale de Lyon, Justine Pluvinage propose une installation rythmée d’espaces vides et d’images, un paysage dans lequel le visiteur est libre d’agencer sa lecture comme il le souhaite. Le montage, absent des vidéos, se fait en réalité dans l’espace d’exposition, créant ainsi des narrations libres en fonction de l’endroit où le regard se pose. Dans ces images parfois intimes, Justine Pluvinage joue des disjonctions entre sexe et genre en refusant tout rapport moral au corps et à la personne. Justine Pluvinage est née en 1983 à Roubaix. Elle vit et travaille à Lille.


Pierre Seinturier

Dans ses peintures, Pierre Seinturier propose une ambiance de films de série B, que ce soit à travers ses cadrages serrés sur les visages, sa gamme chromatique jaunie comme celle d’un western spaghetti, ou les titres de ses œuvres. Cette référence ne doit toutefois pas faire oublier la tradition picturale à laquelle il appartient : celle du portrait. Pierre Seinturier se départit de la tradition et réinvente le genre en concevant des portraits qui paraissent moins individualisés. Le portrait semble moins saisir une personnalité qu’être l’instrument d’une narration tout autant indéterminée. Dans le vestibule du musée des Tissus, Pierre Seinturier conçoit une installation en fonction même de son espace d’exposition : rappel de l’histoire de la peinture classique dans laquelle à chaque genre correspondait un registre architectural. Le travail de l’artiste se place alors à la limite du décoratif, impression renforcée par la volonté de Pierre Seinturier de sortir des réserves du musée des sculptures qui interagissent avec les peintures, créant un dialogue entre figure et décor. Pierre Seinturier est né en 1988 à Paris. Il vit et travaille à Paris.


Le salon de Montrouge

Le Salon, organisé et financé par la Ville de Montrouge, expose chaque année environ quatre-vingts artistes émergents. Chaque artiste sélectionné présente lors du Salon un ensemble d’œuvres permettant aux visiteurs, professionnels et grand public, d’appréhender le mieux possible son travail artistique. Stéphane Corréard, commissaire du Salon depuis 2009, assure la sélection des artistes accompagné d’un collège critique constitué de journalistes, de critiques d’art, de commissaires d’exposition et d’écrivains. Une fois sélectionné, l’artiste bénéficie de l’accompagnement de l’un des membres du collège critique qui se sera engagé, lors de la sélection, à écrire un texte sur l’artiste, texte publié dans le catalogue et reproduit dans les espaces d’exposition du Salon. En 2013, le jury, présidé par Bice Curiger ; était constitué de Pierre Cornette de Saint Cyr, Commissaire-priseur, Étude Cornette de Saint Cyr, Paris ; Matali Crasset, designer ; Estelle Francès, co-fondatrice de la Fondation FRANCES ; Germaine de Liencourt, Présidente d’honneur, Le Plateau: FRAC Ile-de-France, Paris ; Jean de Loisy, Président du Palais de Tokyo ; Théo Mercier, artiste et invité d’honneur ; Georges-Philippe Vallois, Président du Comité professionnel des galeries d’art.


Les Modules - Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

Fidèle à son cœur de mission, le Palais de Tokyo déploie une vaste activité en faveur des jeunes artistes. Depuis son ouverture en septembre 2006, le programme des Modules est devenu un formidable outil d’expérimentation et de promotion des jeunes artistes et de la création émergente française, grâce notamment au soutien de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent depuis 2010. En 2012, les Modules - Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent augmentent en nombre et dans la durée, reflétant le dynamisme, la vitalité et l’éclectisme de la scène artistique contemporaine. C’est à la fois le laboratoire des créateurs et la construction des surprises offertes aux connaisseurs comme aux amateurs. Ce programme, véritable cœur d’activité, crée cette atmosphère d’étonnement et de découverte permanente qui permet au public de partager la recherche continuelle des équipes du Palais de Tokyo en quête de nouveaux talents.

Titre de la section

DÉCOUVREZ NOS AUTRES EXPOSITIONS

  • Yves Saint Laurent

    9 NOV 2019
    8 MARS 2019
    YVES SAINT LAURENT
    LES COULISSES DE LA HAUTE COUTURE À LYON

  • Soyeux destins

    À PARTIR DU
    28 MAI 2019
    UN HOMME DE LA RENAISSANCE : OLIVIER DE SERRES 1539-1619

  • Compositions dévoilées

    À PARTIR DU
    21 OCT 2017
    COMPOSITIONS DÉVOILÉES VUES SUR LES COLLECTIONS

  • Le génie 2.0

    1 JANV 2016
    31 JANV 2017
    LE GÉNIE 2.0
    EXCELLENCE, CRÉATION, INNOVATION DES INDUSTRIES TEXTILES DE LYON ET SA RÉGION

  • Soyeux destins

    6 NOV 2015
    29 NOV 2015
    SOYEUX DESTINS
    RÉTROSPECTIVES DES RELATIONS FRANCE-JAPON

  • Le génie de la fabrique

    22 MAI 2015
    31 DÉC 2018
    LE GÉNIE DE LA FABRIQUE

  • Scènes de la vie en Chine

    5 DÉC 2014
    18 JANV 2015
    SCÈNES DE LA VIE EN CHINE
    LES FIGURINES EN BOIS DE T’OU-SÈ-WÈ

  • Jacquard point à la ligne

    7 NOV 2014
    4 JANV 2015
    JACQUARD, POINT À LA LIGNE !

  • Costumes de légende

    15 AVR 2014
    4 JANV 2015
    COSTUMES DE LÉGENDE
    20 ANS DE CRÉATION À L'OPÉRA DE LYON

  • Fleurs et papillons de tissus

    11 OCT 2013
    5 JANV 2014
    FLEURS ET PAPILLONS DE TISSUS

  • Antinoe à la vie à la mode

    1 OCT 2013
    28 FÉV 2014
    ANTINOÉ, À LA VIE, À LA MODE
    VISIONS D'ÉLÉGANCE DANS LES SOLITUDES

  • Lo sguardo laterale

    21 JUIN 2013
    1 SEPT 2013
    LO SGUARDO LATERALE
    MOROSO, UNE RECHERCHE ENTRE ARTS DÉCORATIFS ET DESIGN

  • Rivages

    30 NOV 2012
    2 JUIN 2013
    RIVAGES
    CARTE BLANCHE À RUTH GURVICH

  • Lyon et dragons

    17 NOV 2012
    17 MARS 2013
    LYON ET DRAGONS
    DESSICCATEURS DE LA CONDITION DES SOIES

  • Mad of M.A.D.

    15 SEPT 2012
    6 JANV 2013
    MAD OF M.A.D.
    TRÉSORS CACHÉS DU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS DE LYON

  • La fabrique des grands hommes

    11 MAI 2012
    30 SEPT 2012
    LA FABRIQUE DES GRANDS HOMMES

  • Icone de mode

    4 NOV 2011
    25 MARS 2012
    ICÔNE DE MODE